Un exemple de campagnes de vaccination canine avec des volontaires

En 2007, le Prevention de la Rage et l’Elimination Bohol Projet (Philippines) a démarré avec comme objectif principal la mise en œuvre à l’échelle provinciale de campagnes de vaccination canine de masse.

JPEG - 25 ko
Formación de voluntarios en Bohol, Filipinas

Les évaluations budgétaires préliminaires ont indiqué la nécessité de mobiliser des fonds substantiels pour l’appui entre autres des salaires, des repas et des frais de transport pour les vaccinateurs. Pour surmonter ces difficultés financières, la province de Bohol a créé une « Task Force » sur la rage constitué par des autochtones (appelé localement « Bantay Rabies sa Barangay » ou BRB), composée de 8 bénévoles formés dans chaque village. Un total de 8.872 volontaires dans les 47 municipalités et une ville de la province ont été mobilisés. L’objectif principal de l’équipe spéciale est de permettre aux collectivités locales de concevoir, de mettre en œuvre et de gérer leurs propres programmes de lutte antirabique. Plus précisément, le BRBs a maintenu une liste maîtresse des chiens inscrits et de leurs propriétaires, collecté des frais d’inscription, appliqué des mesures de contrôle des populations et des déplacements canins, assisté aux activités de vaccination canine et de gestion des risques, procédé à une surveillance rabique et enfin effectué des campagnes de sensibilisation envers la communauté. En 2009, la province avait réduit sa population canine de 24% (de 100.752 à 76.407 chiens), enregistré 53.692 chiens, vaccinés 53.739 (70%) des chiens et castré 34,5% des chiens mâles.

JPEG - 22.4 ko
Los voluntarios de Bohol garantizan un registro exacto de los perros vacunados, siguiendo el registro maestro de perros de la población

Les opérations d’enlèvement des chiens ont été effectuées conformément à la Loi antirabique 2007 des Philippines. Elles entraînent la sélection, l’élimination sans cruauté des chiens (sans propriétaire) capturés, des chiens incontrolables volontairement apportés par leurs propriétaires, des chiens capturés dans les espaces publics et non réclamés dans les 3 jours. Une enquête récente de sensibilisation communautaire a révélé que > 94% de la population locale avait entendu parler de la rage, > 61% avaient des connaissances sur la transmission la rage, et > 82% était au courant du Prevention de la Rage et l’Elimination Bohol Projet. L’utilisation des bénévoles de la collectivité a été un facteur déterminant dans la réussite des programmes de contrôle antirabique locaux aux Philippines. Les bénévoles sont bien connus et respectés par leurs voisins, ils ont une connaissance approfondie du contexte local, en particulier les zones reculées et difficiles d’accès et sont motivés pour servir leur propre communauté. Pour obtenir de plus amples informations à propos de cette étude de cas, veuillez consulter l’étude de Lapiz et al 2012 ici.

JPEG - 36.3 ko
Después de recibir la profilaxis antirrábica de pre-exposición, los voluntarios formados ayudan a inmovilizar a los perros para practicar la vacunación y a colocar dispositivos de identificación para los perros vacunados

Photos avec la permission des Vétérinaires Provinciaux de Bohol




page précédente: Un exemple d’activités de contrôle et de prévention de la rage avec les étudiants vétérinaires à Lusaka, Zambie

page suivante: Un exemple de campagnes de vaccination canine avec les promoteurs de la santé





Accueil du site | Contact | Plan du site |
Quatrième version - dernière mise à jour, Novembre 2017