5.4.16. Quels sont les outils de gestion de la population canine actuellement recommandés ?

La gestion des populations canines (Dog Population Management, DPM) est un concept aux multiples composants qui a pour but d’améliorer la santé et le bien être des chiens errants et de limiter les problèmes qu’ils peuvent poser, la réduction permanente de la taille et du renouvellement de la population canine pouvant en constituer un des objectifs.

Une combinaison d’approches est généralement nécessaire pour assurer la réussite d’un programme de gestion de la population canine. Ici nous envisageons les interventions qui pourraient s’ajouter à un programme de vaccination antirabique des chiens pour soutenir et renforcer la lutte antirabique. La planification de telles interventions devrait faire suite à une phase d’évaluation initiale et une analyse de la population canine locale pour s’assurer que les approches sont à la fois souhaitées par la communauté et appropriées.

JPEG - 59.8 ko
Photo gracieusement fournie par le Serengeti Carnivore Disease Project

Les composantes actuellement préconisées en plus de la vaccination antirabique comprennent :

- La promotion d’une attitude responsable de la part des propriétaires de chiens (Responsible Dog Ownership, RDO) à travers des initiatives pédagogiques. Le but est de renforcer leur responsabilité pour qu’à terme les chiens et leurs chiots soient en meilleure santé, vivent plus longtemps, présentent moins de risque en étant vaccinés et ne soient pas abandonnés. La RDO implique que les propriétaires de chiens acceptant leurs devoirs : (1) assurent les ressources de base (e.g. nourriture, eau, abri, soins vétérinaires, interaction sociale et exercice et occasions d’adopter les comportements naturels) nécessaires pour que les chiens conservent un niveau acceptable de santé et de bien être dans leur environnement ; (2) agissent en accord avec la législation en vigueur (concernant l’enregistrement, l’identification ou la vaccination) ; (3) minimisent tout risque (agression, transmission de maladies, nuisance ou blessure) que les chiens peuvent créer pour les communautés, les autres animaux ou l’environnement.

- L’enregistrement et l’identification des chiens sont également utilisés pour établir la formellement et matériellement la propriété des chiens. Ce lien montre des informations supplémentaires sur les lois et les recommandations disponibles pour l’identification et l’enregistrement des chiens. Les méthodes couramment utilisées pour l’identification des chiens peuvent être permanentes (micro puces et tatouages) ou temporaires (colliers et médailles) elles sont décrites ici et ici.

- Les mesures législatives (par exemple, l’obligation de l’attache, la réglementation de l’abandon, l’enregistrement obligatoire, l’identification et la vaccination antirabique), qui peuvent être trouvées dans cette section.

- Le contrôle de la reproduction canine. La technique actuellement recommandée pour le contrôle de la reproduction est la stérilisation chirurgicale qui nécessite des infrastructures, du personnel qualifié, des équipements (voir la liste ici), une anesthésie appropriée et la gestion de la douleur. Il est à noter que la stérilisation des chiennes sera bien plus efficace pour réduire le renouvellement et la taille des populations canines que la stérilisation des mâles.

Les programmes de stérilisation chirurgicale sont réalisés soit lorsque les propriétaires amènent leurs chiens vers un site précis, soit à l’aide d’équipes qui capturent les chiens dans les rues. Cette deuxième formule implique de réunir les chiens dans un site temporaire pour les stériliser et les vacciner puis de les relâcher une fois en état sur les lieux où ils ont été capturés (souvent connu sous le terme de programmes de Capturer-Castrer-Vacciner-Relâcher, CNVR). Voir ici quelques exemples. Les deux méthodes impliquent une stratégie au long terme et des ressources conséquentes. Là où la mise en œuvre de programmes combinés (stérilisation et vaccination antirabique) est faible, des efforts supplémentaires de vaccination (seule) seront nécessaires pour atteindre le nombre requis de chiens vaccinés et empêcher la transmission de la rage.

Des recherches sont actuellement menées afin de développer des méthodes sûres et efficaces pour la stérilisation ou la contraception chimique. Cliquez ici pour plus d’informations sur les méthodes non chirurgicales de contrôle de la reproduction des chiens et des chats et ici pour obtenir des conseils spécifiques sur la castration chimique. Une méthode non invasive et peu coûteuse consiste dans l’isolement des femelles en chaleur ce qui pourrait être fait par les propriétaires de chiens informés et éduqués. Les vaccinations supplémentaires et le contrôle des parasites sont souvent également associés à la stérilisation pour améliorer la santé des chiens, ce qui incite les propriétaires à s’engager dans l’intervention, cela augmente aussi la valeur de chaque chien et réduit le risque d’abandon, enfin cela réduit le renouvellement de la population en améliorant la survie des chiens.

JPEG - 55.1 ko


- L’enlèvement des chiens non désirés associé à leur relocalisation. L’adoption n’est appropriée que lorsqu’il existe une chance raisonnable qu’un chien soit adopté par une famille responsable. Abriter des chiens pour qui il n’existe pas de perspectives d’adoption conduit à une surpopulation dans les centres d’adoption et à des problèmes complexes de santé et de bien-être. Les besoins d’ouverture des centres de replacement doivent être soigneusement évalués et quand la construction d’un centre est nécessaire dans une zone donnée, sa construction et sa gestion doivent être conformes aux lignes directrices publiées ici et ici. Comme une alternative aux centres de replacement, des réseaux de familles d’accueil avec des volontaires dévoués ont été créés avec succès dans certaines parties de l’Asie, comme décrit ici.

Si les animaux retirés de la rue ne peuvent pas être relocalisé et ne peuvent plus être abrités, ils devront être euthanasiés sans cruauté (voir ici).


- Le contrôle de l’habitat. On rencontre de grandes populations des chiens errants dans des zones où il n’y a pas d’élimination adéquate des déchets. Dans les zones où la présence de chiens n’est pas tolérée (p. ex. dans les écoles et les hôpitaux), l’accès à ces ressources doit être limité par la mise en œuvre de différentes mesures telles que l’utilisation de poubelles hermétiques, l’évacuation régulière des déchets ainsi que la formation pour prévenir toute gestion des ordures non appropriée. Chaque site susceptible de fournir des ressources, comme les abattoirs ou les dépotoirs doit être soumis à une réglementation visant à contrôler l’accès des chiens aux déchets. Toute altération significative de l’accès aux ressources alimentaires doit être faite avec précaution afin de veiller à ce que les chiens ne soient pas laissés sans nourriture, ce qui pourrait accroître l’étendue de leurs déplacements, renforcer la compétition entre eux et leur agressivité pour la nourriture et même à terme aboutir à leur mort d’inanition.

JPEG - 69.3 ko

Une gestion des populations canines peut être souhaitable pour réduire le risque de morsure ou d’autres inconvénients. Cependant, si la lutte antirabique est le seul ou le principal objectif d’un programme, alors il n’y a pas actuellement de preuve suffisante des avantages de la DPM pour justifier le coût supplémentaire conséquent. Il est très important que les programmes de la DPM aient des objectifs clairs et qu’ils soient évalués pour savoir s’ils produisent les résultats souhaités. Un Guide pour suivre et évaluer les interventions visant à gérer les populations canines est accessible ici.

WSPA = World Society for the Protection of Animals (maintenant World Animal Protection/Protection Mondiale des animaux)




page précédente: 5.4.15. Les chiens doivent ils être enlevés (retirés) des campagnes de vaccination ?

page suivante: 5.4.17. Notre programme a réussi et nous avons éliminé la rage canine dans une zone – Comment la gardons-nous libre de rage ?





Accueil du site | Contact | Plan du site |
Quatrième version - dernière mise à jour, Novembre 2017