5.4.5. Quelles sont les méthodes et stratégies disponibles pour la vaccination canine ?

-  Dans les communautés où une forte proportion de la population canine totale est accessible pour la vaccination (c’est à dire dans de nombreuses communautés en Afrique, en Amérique latine et en Asie), la vaccination parentérale doit être utilisée. Cliquez ici pour en savoir plus sur les techniques de contention et d’injection pour la vaccination parentérale. D’autres approches peuvent s’avérer nécessaires si les chiens sont moins accessibles (p. ex au sein de communautés comptant un grand nombre de chiens divagants et faisant l’objet d’une surveillance insuffisante). Dans certaines régions, des programmes combinent la distribution d’appâts pour vaccination orale avec une vaccination parentérale (ÉTUDE DE CAS AUX PHILIPPINES) (ÉTUDE DE CAS EN TURQUIE) (ÉTUDE DE CAS AU KWA-ZULU NATAL). Le recours à la vaccination orale par appâts reste cependant expérimentale et son efficacité n’a pas encore été démontrée. Les vaccins oraux ne sont pas largement disponibles sur le marché, ce qui restreint aussi leur utilisation. Selon la région, les chiens peuvent préférer les appâts préparés localement plutôt que ceux du producteur.

JPEG - 54.3 ko

- Différentes stratégies peuvent être utilisées pour la vaccination des chiens domestiques. Une stratégie unique ou une combinaison de stratégies sont retenues sur la base des facteurs socioculturels connus ou de l’habitat. Les stratégies de vaccination disponibles pour la vaccination parentérale ou orale sont les suivantes :

  • La vaccination en postes fixes et constants dans les lieux bien connus où les propriétaires de chiens amènent leurs chiens et chats (y compris les cliniques privées ou les cliniques vétérinaires d’état). Bien que cette technique nécessite peu d’effort du gouvernement, elle peut ne pas permettre d’atteindre de nombreux chiens à propriétaires et tous les chiens sans propriétaires, ce qui une mauvaise couverture vaccinale ou une couverture vaccinale difficile à mesurer.
  • Des équipes mobiles qui mettent en place des points de vaccination temporaires dans un point central au sein de villages ou de cités différents, idéalement situé pour les propriétaires de chiens (stratégie de vaccination en "point central"). Cette stratégie est relativement peu coûteuse et peut permettre d’atteindre le niveau de couverture recommandé (ÉTUDE DE CAS EN TANZANIE). De plus, l’équipe mobile peut se déplacer dans les rues de la ville et les espaces publics à la recherche d’animaux errants. Il peut s’avérer nécessaire d’estimer la taille des zones couvertes par ces cliniques temporaires et de décider de leur espacement en conséquence.
  • Les campagnes "porte-à-porte" cette stratégie peut être nécessaire dans les régions éloignées. Elle se traduit généralement par un pourcentage suffisant de chiens vaccinés et elle provoque une perturbation minimale des fonctions normales de la communauté, mais c’est une stratégie coûteuse et complexe du point de vue logistique (ÉTUDE DE CAS EN TANZANIE). Si des vaccins oraux sont utilisés pour des chiens à propriétaires, cette stratégie peut être appliquée.
  • Les chiens inaccessibles ou impossibles à garder attachés peuvent être immunisés par voie orale en leur présentant les appâts dans la rue (modèle de la friandise ("hand-out"). Cependant, ces appâts ne sont pas disponibles facilement sur le marché et l’efficacité réelle de cette stratégie fait encore l’objet d’études.

- Indépendamment de la stratégie adoptée, des campagnes synchronisées (par exemple des campagnes d’un jour ou d’une semaine qui couvrent toutes les municipalités ou les états) peuvent être très efficaces en mobilisant beaucoup de secteurs et le public, compte tenu de la courte durée de leur participation ainsi que la plus importante visibilité dans les média et pour le public.

JPEG - 56 ko
Photo gracieusement fournie par le Serengeti Carnivore Disease Project

WSPA = World Society for the Protection of Animals (maintenant World Animal Protection/Protection mondiale des animaux)




page précédente: 5.4.4. Que faire des cadavres d’animaux morts de la rage ?

page suivante: 5.4.6. Comment planifier la campagne de vaccination sur le terrain ?






Accueil du site | Contact | Plan du site |
Troisième version, dernière mise à jour, juin 2015