5.4.2. Pourquoi la surveillance épidémiologique est-elle importante et que pouvons nous faire pour l’améliorer ?

- La surveillance de la rage est l’indice clé pour la réussite de tout programme d’intervention. (Voir Section 1 du Le Plan Directeur pour la Surveillance de la Rage pour obtenir de plus amples informations à propos de l’importance de la surveillance.) Elle implique la collecte des données essentielles pour : (1) déterminer la situation de la rage au début du programme, (2) suivre et évaluer les progrès et l’impact de l’intervention, (3) gérer le risque d’exposition potentielle de l’Homme de manière adéquate et (4) calculer la rentabilité des efforts de contrôle. Si les mesures de surveillance ne sont pas en place au début, elles doivent être mises en œuvre rapidement et de façon stratégique. Il importe de souligner que la communication efficace des données est tout aussi importante que leur collecte, de sorte que des analyses puissent être menées rapidement. Ces analyses peuvent révéler des modifications de la situation de la rage, comme l’apparition de foyers de la maladie nécessitant une intervention immédiate.

- La rage peut être suspectée chez les animaux à partir de la mention de morsures et les signes cliniques, mais la confirmation du laboratoire est le seul moyen sûr de diagnostic. Les pays qui se lancent dans un programme de contrôle de la rage doivent avoir le minimum d’infrastructures pour le diagnostic en laboratoire, comme cela est décrit ici, et utiliser la méthode de référence, le "gold standard" : le test d’immunofluorescence directe, au moins au niveau central (laboratoire national de la rage). Cliquez ici pour voir une liste de fournitures de base nécessaires pour faire ce test. Si des techniques alternatives validées sont utilisées, comme celles décrites ici, la confirmation des résultats doit être effectuée dans le laboratoire central au moyen du test d’immunofluorescence. La Section 3 du Plan Directeur pour la Surveillance de la Rage donne une vue d’ensemble de ce qui est nécessaire à la mise en place d’un système de surveillance efficace.

- Des techniques simples de prélèvement des échantillons utilisables par un grand nombre d’opérateurs (vétérinaires, agents de l’élevage et gardes faune) peuvent être proposées pour faciliter la collecte sur le terrain et le transport des échantillons dans les zones rurales éloignées et d’une manière générale pour augmenter la soumission des échantillons. Cliquez ici pour voir une liste des fournitures dont le personnel de surveillance de la rage a besoin sur le terrain. Il est essentiel que le transport des échantillons pour diagnostic de la rage soit organisé de manière efficace pour assurer la livraison rapide et en toute sécurité. Reportez-vous à la Section 3.4 du Plan Directeur pour la Surveillance de la Rage pour obtenir de plus amples informations sur le personnel et l’infrastructure nécessaires à la collecte d’échantillons.

JPEG - 42.8 ko
Photo gracieusement fournie par le Serengeti Carnivore Disease Project

- L’identification des cas de rage par les communautés vivant dans les régions où cette maladie est endémique peut être relativement précise. Dans ces circonstances, il est possible d’obtenir des informations à propos des cas (non confirmés) de rage humaine et animale et des morsures à partir d’enquêtes par questionnaire. Toutefois, cela est généralement utilisé plus pour des évaluations rapides que pour déterminer l’incidence de la maladie, à moins que tous les rapports soient suivis pour complément d’enquête. Les enquêtes par questionnaires peuvent également être utiles à la compréhension des connaissances locales, des attitudes et des comportements. Ces informations peuvent être utilisées pour mieux préciser l’objectif de la campagne de communication et pour ajuster les programmes d’éducation.

JPEG - 48.3 ko
Photo gracieuseté de Serengeti Projet maladie Carnivore

- Les données sur les morsures dans les hôpitaux sont une source de données facilement accessible. Elles peuvent être utilisés comme indicateurs de la rage animale dans une région, des contaminations et comme élément d’évaluation de l’impact de la vaccination des chiens sur le risque d’exposition des gens à la rage.

- Les hôpitaux peuvent également fournir des informations sur le nombre de doses de prophylaxie post-exposition administrées, ce qui peut permettre d’évaluer l’utilité économique des programmes de contrôle de la rage canine par la réduction des dépenses publiques de santé concernant les vaccins antirabiques humains, chers, grâce à la réduction de la rage canine.

- Il est également essentiel de noter précisément toutes les dépenses relatives aux efforts de contrôle de la rage de manière à pouvoir faire ultérieurement les analyses coûts-bénéfices. Les types de données nécessaires pour réaliser une analyse de la rentabilité économique sont détaillés dans ces exemples.

- Les données géo-référencées sur les cas de rage humaine et animale (y compris les cas cliniques, confirmés en laboratoire et les données sur les morsures) sont utiles pour identifier les régions les plus touchées par la rage et assurer que les actions sont bien ciblées.

- La technologie du téléphone portable peut également renforcer la surveillance de la rage en permettant une communication/détection de cas et des morsures en temps réel et aussi en mettant à disposition des renseignements sur la disponibilité des produits biologiques contre la rage.

Des détails supplémentaires sur les données à collecter et sur la manière de construire une base de données pour des analyses épidémiologiques sont disponibles dans la Section 5 du Plan Directeur pour la Surveillance de la Rage.

JPEG - 35.5 ko



page précédente: 5.4.1. Quelles sont les techniques disponibles pour l’estimation du nombre de chiens ?

page suivante: 5.4.3. Y a t-il des signes spécifiques observables chez un animal pour confirmer qu’il est enragé ?






Accueil du site | Contact | Plan du site |
Troisième version, dernière mise à jour, juin 2015