5.3.3. La composante humaine

Le personnel de santé (personnel médical et infirmier)
Ce personnel doit être formé à :
- L’évaluation correcte d’une exposition à la rage (en fonction des commémoratifs). Il sera important de s’assurer qu’il n’y aura pas d’utilisation inutile des vaccins coûteux.
- Savoir quand administrer le sérum antirabique/les immunoglobulines antirabiques (RIG) et le vaccin antirabique (ARV) , comme cela est décrit ici et ici
- Donner des conseils médicaux appropriés aux personnes touchées
- L’importance de soigner les morsures et aux méthodes correctes de le faire, comme cela est décrit ici et ici
- La connaissance des vaccins humains recommandés par l’OMS, énumérés ici
- Au stockage (y compris à la durée de conservation des vaccins après leur reconstitution) et au transport des vaccins
- L’administration des immunoglobulines antirabiques (RIGs) et à celle des vaccins par la voie intramusculaire et par la voie intradermique moins coûteuse
- Au traitement des effets secondaires à la vaccination
- Les soins aux patients
- À l’enregistrement précis des données hospitalières (par exemple, données sur les morsures, décès humains de rage, doses de vaccins délivrées) et à leur communication aux organismes gouvernementaux concernés (ceux-ci peuvent varier d’un pays à l’autre)
- À la collecte des échantillons humains pour diagnostic. Cliquez ici pour voir les lignes directrices publiées
- À la législation, y compris à la notification. Pour en savoir plus sur les cadres législatifs, cliquez ici.
- À la nécessité d’échanger informations entre le secteur de la santé humaine et le secteur de la santé animale (par exemple, sur la surveillance des animaux mordeurs)

RIG = Immunoglobulines antirabiques
ARV = Vaccin antirabique
OMS = Organisation Mondiale de la Santé




page précédente: 5.3.2. Le suivi des chiens

page suivante: 5.3.4. Autres






Accueil du site | Contact | Plan du site |
Troisième version, dernière mise à jour, juin 2015