5.2.6. Que puis je faire si je n’ai pas de microscope fluorescent dans mon laboratoire ?

Cliquez ici pour télécharger une version PDF de cette section.

Bien que le test d’immunofluorescence (FAT) reste la technique de référence pour le diagnostic de la rage, un test de remplacement, le test rapide immunohistochimique direct (dRIT), a été développé. Il suffit d’un microscope ordinaire pour examiner des frottis de cerveau colorés par le dRIT, ce qui le rend plus adapté aux laboratoires de diagnostic avec un équipement limité (par exemple au niveau régional). Le dRIT n’a pas encore été approuvé ni par l’OIE ni par l’OMS pour le diagnostic de la rage, les laboratoires nationaux doivent donc être équipés de manière à pouvoir réaliser le FAT pour confirmer les résultats du dRIT obtenus dans les laboratoires régionaux. Des informations plus complètes sur le matériel, les réactifs et les protocoles de diagnostic de la rage au moyen de chacune de ces techniques sont disponibles en suivant ces liens : dRIT et FAT. Une liste des laboratoires de diagnostic de la rage est disponible ici. Reportez-vous aux sections Sections 4.3 à 4.5du Plan Directeur pour la Surveillance de la Rage pour obtenir des informations complémentaires sur l’utilisation du dRIT dans le diagnostic de la rage.

JPEG - 63.5 ko
Photo gracieuseté de Serengeti Projet maladie Carnivore

FAT = Test d’immunofluorescence
dRIT = Test immunohistochimique direct rapide
OIE = Organisation Mondiale de la Santé Animale
OMS = Organisation Mondiale de la Santé




page précédente: 5.2.5. Quelles sont les fournitures nécessaires pour le diagnostic de la rage en laboratoire au moyen du test des anticorps fluorescents ?






Accueil du site | Contact | Plan du site |
Troisième version, dernière mise à jour, juin 2015