3.3.4. Dans quelles mesures la prévention et le contrôle de la rage sont-elles des priorités et bénéficient-elles d’un financement sûr ?

Dans la majorité des pays où la rage est endémique, souvent la maladie n’est pas souvent considérée comme une priorité parce que l’information sur son impact local et mondial global fait défaut. Ce quici a conduit à l’allocation des ressources limitées au contrôle de la rageà la lutte antirabique.

Toutefois, le contrôle de la rage est maintenant une priorité sanitaire mondiale. Il est désormais admis au niveau mondial que la rage affecte grandement les secteurs des santés humaine et animale et qu’elle a un impact économique important, comme le montrent ces études. Les décideurs politiques nationaux et internationaux doivent donc être informés de l’impact de la rage et de la nécessité de campagnes de contrôle bien planifiées et prolongées dans le temps ainsi que de la nécessité de l’allocation de ressources adéquates.

Lors de négociations avec des responsables politiques en vue d’obtenir des fonds pour la lutte contre la rage, les arguments sur la rentabilité des interventions de contrôle peuvent s’avérer très efficaces. Même si l’éradication de la rage n’est pas le but à atteindre, la vaccination des chiens est une stratégie rentable, comme cela a été démontré dans un cadre africain. Des études démontrent aussi la rentabilité de la PEP, voir ici.

Un guide d’approche des responsables politiques en vue de promouvoir l’amélioration de la lutte contre la rage est disponible ici.

PEP = Prophylaxie post-exposition




page précédente: 3.3.3. Quels sont les coûts associés au traitement post-exposition ?

page suivante: 3.3.5. Quelles sources de financement pourraient-elles être disponibles pour contrôler la rage canine ?






Accueil du site | Contact | Plan du site |
Troisième version, dernière mise à jour, juin 2015