3.2.5. La rage humaine est-elle / doit-elle être une maladie à déclaration obligatoire dans mon pays ?

Oui, faire de la rage chez l’homme une maladie à déclaration obligatoire améliorera sa surveillancesoumettre les cas de rage humaine à notification permet d’améliorer les efforts de surveillance. L’existence de services de diagnostic fonctionnels est un préalable indispensable. Les cas de rage humaine doivent être systématiquement étudiés pour identifier les contacts. Tous les médecins doivent être au courant de la liste nationale ou locale des maladies à déclaration obligatoire qui affectent les hommes. Les autorités de santé publique locales (par exemple au niveau du district) ou nationales peuvent fournir des informations plus détaillées. Une réponse rapide aux résultats de la surveillance et à la notification des résultats motivera le personnel de terrain et des structures de santé et les incitera à continuer à declarer les cas. En réponse à une déclaration, il faut au minimum envoyer rapidement un accusé de réception, communiquer les résultats du diagnostic et fournir des conseils sur la gestion des cas et de l’épisode de rage. Le suivi des notifications améliore à la fois les activités de gestion et de surveillance (voir le détail dans le Rapport de la consultation d’experts de l’OMS de 2013). Des conseils supplémentaires sur le suivi de la rage humaine sont disponibles dans la Section 2.2 du "Plan Directeur" pour la surveillance de la rage.

OMS = Organisation Mondiale de la Santé




page précédente: 3.2.4. Quels sont les facteurs importants pour décider si une maladie est à déclaration obligatoire ?

page suivante: 3.2.6. La rage chez les animaux est-elle / doit-elle être une maladie à déclaration obligatoire dans mon pays ?






Accueil du site | Contact | Plan du site |
Troisième version, dernière mise à jour, juin 2015