3.1.8. Quelles sont les exigences minimales pour les laboratoires effectuant le diagnostic de base de la rage ?

Le travail en laboratoire sur le virus de la rage entraîne un certain risque pour la santé du personnel et pour l’environnement, par conséquent, des efforts doivent être faits pour minimiser le risque d’exposition aux matières infectieuses (pour prévenir les risque chez l’homme) et de libération du virus dans l’environnement. Lors de la création de nouveaux laboratoires, il serait prudent de demander conseil aux autorités réglementaires nationales et internationales compétentes (par exemple, l’OIE). En ce qui concerne la rage, les infections dues à des contaminations de laboratoire sont extrêmement rares. La vaccination est obligatoire pour tous les techniciens et elle assure leur protection. Dans les laboratoires au personnel convenablement formé, l’examen d’animaux morts de rage ne pose pas un risque élevé de diffusion de la maladie. Par conséquent, même si les laboratoires de biosécurité de niveau 3 ** (BSL) sont préférables, les laboratoires BSL2 (cliquez ici pour un aperçu schématique d’un laboratoire BSL2) sont acceptables à condition de répondre au moins aux exigences suivante :

- Vaccination du personnel de laboratoire et surveillance de l’immunité selon aux recommandations de l’OMS.

- Séparer le laboratoire où les tissus infectés sont manipulés et conservés.

- Limiter l’accès au laboratoire au seul personnel autorisé.

- Prévoir l’entrée dans le laboratoire à travers une pièce où le personnel change de vêtements (à l’entrée et à la sortie du laboratoire de rage)

- Utiliser des équipements de protection supplémentaires, personnels, dans le laboratoire (comme les lunettes, des masques et des gants).

Cliquez ici pour des informations sur l’équipement, les fournitures et les protocoles nécessaires dans un laboratoire travaillant sur la rage et ici pour en savoir plus sur les recommandations internationales en matière de sûraté et de biosécurité du laboratoire.

OIE = Organisation Mondiale de la Santé Animale
BSL = Laboratoires de biosécurité de niveau
OMS = Organisation Mondiale de la Santé




page précédente: 3.1.6. Le personnel est-il suffisamment formé ?

page suivante: 3.1.9. Quelle est l’infrastructure minimale pour administrer la prophylaxie pré- et post-exposition chez l’homme ?






Accueil du site | Contact | Plan du site |
Troisième version, dernière mise à jour, juin 2015